Bruxelles

Jean-Marie, policier devenu star malgré lui: une vidéo diffusée sur Facebook, vue près de 800.000 fois, démontre les talents de polyglotte de l'homme de paix, qui dans une interview à TéléBruxelles explique sa vision du métier de policier, porteur d'un beau message.

Outre le lingala et l'arabe, Jean-Marie se débrouille dans d'autres langues compliquées comme le grec et le polonais.. Membre de la brigade canine depuis 15 ans, le policier a de sérieux atouts en communication et en dialogue. "Jean-Marie, c'est un peu le lien entre les communautés, c'est un bel exemple en tout cas." raconte son supérieur.

Originaire de Saint-Gilles, Jean-Marie a "toujours été avec des immigrés" qui ont toujours été des amis pour lui. "J'ai beaucoup de respect, d'amour pour eux, car je sais que ce n'est pas toujours facile pour eux."

Le succès de Jean-Marie l'étonne lui-même... Et le désole quelque peu. "Ce qui m'étonne c'est quand je parle quelques mots dans une langue étrangère, je vois l'autre qui me remercie. Et là ça me fait de la peine car je me dis: "Pourquoi il me remercie"? Tout simplement parce que j'ai été vers lui, je me suis un peu intéressé à lui. Et là je prends conscience qu'on est passé à côté de beaucoup de choses, et que finalement on a vécu plus l'un à côté de l'autre que l'un avec l'autre."