Bruxelles

Les Verts proposent de réinvestir massivement dans une véritable police de proximité en multipliant les patrouilles non motorisées.

Le mineur suspecté d’avoir jeté des pierres contre une équipe de journalistes de la VRT a été libéré. Le suspect avait été arrêté vendredi, amené devant le juge samedi, mais aucune décision n’a été prise à son encontre, indique le parquet de Bruxelles.

C’est dans ce contexte qu’Ecolo-Groen, dans l’opposition à Anderlecht, a tenu à s’exprimer. Le parti pense en effet que les agissements violents d’une minorité d’individus nécessitent une réponse qui ne peut laisser place à un quelconque sentiment d’impunité. "Il est nécessaire en tant que parti politique d’entendre le signal et de trouver des solutions durables pour que cela n’arrive plus et que chaque citoyen puisse retrouver une vraie qualité de vie dans son quartier", explique Jérémie Drouart, tête de liste aux prochaines élections.

Selon les verts, ces actes ne doivent en effet pas masquer la nécessité de réinvestir dans ce quartier pour y mener une vraie politique de prévention et ainsi y restaurer une confiance durable envers les autorités.

"Nous voulons restaurer le lien social en luttant contre tout ce qui contribue au sentiment d’exclusion en initiant la création d’antennes de prévention de proximité et en améliorant la qualité de l’espace public", poursuit Jérémie Drouart.

Par ailleurs, Ecolo-Groen propose de réinvestir massivement dans une véritable police de proximité en multipliant les patrouilles non motorisées, notamment les brigades cyclistes, afin d’assurer une présence policière dans les quartiers mais aussi en organisant la participation des policiers à la vie de la communauté pour réaffirmer leur rôle de prévention lors de ces événements.

Enfin, le parti suggère d’"injecter des moyens financiers pour rénover les immeubles et les espaces publics qui en ont besoin, pour abolir le sentiment d’exclusion."