Picqué : "il faut réduire le nombre de déplacements en voiture"

Publié le - Mis à jour le

Bruxelles

Ces déclarations interviennent en pleine polémique entre la Ville de Bruxelles et les communes d'Uccle et d'Ixelles au sujet de la fermeture à la circulation du bois de la Cambre

BRUXELLES Le ministre-président bruxellois, Charles Picqué, veut oeuvrer à réduire le nombre de déplacements en voiture, dans le cadre des nouvelles compétences régionales de mobilité. C'est ce qu'il a indiqué vendredi matin au micro de Bel RTL. M. Picqué a rappelé que la dernière réforme de l'Etat a doté la Région de nouvelles responsabilités en matière de mobilité. Elle pourra davantage coordonner les stratégies communales, pas toujours en ligne avec les objectifs régionaux.

A l'heure actuelle, a-t-il souligné, "une commune fait un plan de mobilité pour préserver l'habitabilité de ses quartiers. C'est très bien, mais elle le fait sans se soucier de ce que font les communes proches".

"Maintenant, nous aurons la faculté d'imposer un plan de mobilité à toutes les communes de Bruxelles", a-t-il affirmé.

Le mininistre-président n'a pas fourni de détail sur la stratégie qui serait retenue au niveau régional, mais il a déjà indiqué que l'une des priorités serait de "réduire le nombre de déplacements en voiture".

Ces déclarations interviennent en pleine polémique entre la Ville de Bruxelles et les communes d'Uccle et d'Ixelles au sujet de la fermeture à la circulation du bois de la Cambre, un important axe de transit des navetteurs vers la capitale, que la Ville voudrait rendre aux piétons et aux cyclistes.


© La Dernière Heure 2012

Publicité clickBoxBanner