Bruxelles

Le bourgmestre de la Ville de Bruxelles Philippe Close espère que les premiers résultats de la rénovation de la zone des boulevards du centre transformée en piétonnier seront visibles avant l'été prochain. 

Interrogé lundi soir par l'ensemble des formations de l'opposition, il a répété sa volonté d'adapter le projet au fur et à mesure de son avancement, mais a souligné qu'il n'y aurait pas de changements fondamentaux à attendre. 

"J'ai choisi d'aborder ce dossier qui suscite les passions avec calme, méthode, et esprit de concertation. Nous essaierons d'avoir une concertation une fois par mois. Nous avons continué à voir les différents acteurs durant l'été", a-t-il dit, confirmant qu'une première zone située "depuis un peu après la rue Marché aux poulets et l'accès à la Place De Brouckère" et bénéficiant du permis d'urbanisme requis ferait figure "d'appartement-témoin" de la rénovation. 

Les travaux à la place De Brouckère commenceront quant à eux, "lorsque les travaux de déplacement de l'accès au métro -actuellement proche de l'Hôtel Métropole- au début du boulevard Adolphe Max seront terminés".

L'opposition DéFI, Ecolo-Groen, cdH et N-VA a semblé rester quelque peu sur sa faim notamment à l'égard du timing de la rénovation et de la stratégie commerciale du collège qu'elle ne juge pas claire. "Vous aviez notamment laissé entendre que l'on développerait le commerce local et non les grandes enseignes. Or une des premières arrivées annoncées dans la galerie commerçante rénovée The Mint, à côté de De Brouckère, c'est Decathlon", a ainsi commenté Fabian Maingain (DéFI).

Pour l'échevine du Commerce Marion Lemesre (MR), c'est pourtant bien le concept du "Family shoping" qui reste l'objectif. La Ville entend selon elle attirer des enseignes et premières offres pour bénéficier d'un effet d'entrainement au profit d'autres commerces. D'après l'échevine, il est nécessaire d'intégrer les enfants dans l'offre pour ne pas se couper des jeunes. Le but est de proposer des concepts commerciaux inédits ouvrant à la culture, au cinéma, aux jeux et aux vêtements pour enfants. 

"Decathlon fait partie des enseignes nécessaires pour attirer les shopers vers d'autres enseignes", a-t-elle encore dit.