Bruxelles

Les autorités molenbeekoises ont eu mercredi la désagréable surprise d’apprendre qu’une caricature consacrée à la commune venait de paraître dans les pages du quotidien flamand Het belang van Limburg

" Désagréable ", écrivons-nous, car le dessinateur imagine d’une manière un peu particulière ce qu’est la rentrée scolaire dans une école de Molenbeek.

Dans ce cartoon, on y voit des enfants de couleur de peau blanche pleurant à chaudes larmes, tandis qu’à côté un enfant, qu’on imagine d’origine arabe ou turque, égorge un ours en peluche, en criant "Allahou akbar" (NDLR : Dieu est grand en arabe). 

"J’ai été choquée de voir cette représentation dans Het Belang Van Limburg . Ce qu’il y a d’insupportable dans cette image est qu’elle met en scène un enfant égorgeant un ourson en peluche dans une classe d’école", s’est indignée mercredi la bourgmestre Françoise Schepmans (MR). "On peut caricaturer Molenbeek et je suis très attachée à la liberté d’expression des journalistes et des caricaturistes. Mais une telle image, stigmatisante pour la communauté musulmane, dans un journal qui n’est pas une revue satirique, est choquante", a- t-elle encore insisté. 

Du coup, la commune va porter plainte devant le conseil de déontologie des journalistes flamands. Une procédure qui vise à pousser ce conseil de déontologie à se prononcer sur ce dessin.

© DR

Entre-temps , le Centre interfédéral pour l’égalité des chances a déjà reçu trois plaintes, et a donc ouvert une enquête. La rédaction en chef du journal, de son côté, assure que le dessin a été publié à la suite d’une erreur technique. 

Et que celui-ci n’a jamais été approuvé pour publication par la rédaction.