Bruxelles La cour des comptes relève un non-paiement des factures aux entreprises en charge des rénovations de tunnels en 2018, qui risque d’impacter l’exécution des chantiers futurs.

C’est bien connu, les tunnels bruxellois sont vétustes et nécessitent des rénovations afin d’éviter tout incident. C’est dans ce contexte que mi-2016, le gouvernement bruxellois a adopté un plan pluriannuel de rénovation de tous les tunnels de la capitale. Celui-ci est mis en œuvre jusqu’en 2031 selon un ordre de priorité lié à l’urgence des travaux. Son objectif : rénover, entretenir et sécuriser les tunnels construits entre la fin des années 1950 et le début des années 1990 afin d’assurer l’accessibilité de la capitale.

Mais l’exécution de ces chantiers pourrait connaître un certain retard, si l’on en croit le rapport de la cour des comptes : cet organe du parlement exerce un contrôle externe sur les opérations budgétaires et relève le non-paiement des factures en 2018 ainsi que les difficultés, en 2019, d’honorer les factures aux différentes entreprises qui rénovent les tunnels.

(...)