Bruxelles

Récemment, la zone de police Nord (Schaerbeek, Evere, Saint-Josse) a mis les bouchées doubles en termes de sécurité routière. Un plan d’actions concrètes a été mis en place visant trois priorités : la vitesse, les comportements dangereux et inadaptés comme la conduite sous influence, l’usage du téléphone, etc., et le stationnement sauvage et dangereux, gênant la mobilité des usagers faibles et des services de secours.

C’est dans ce cadre que la zone Bruno organise régulièrement des opérations répressives et préventives. Au mois de mai 2018, un grand nombre d’opérations de sécurité routière ont été exécutées par les services de la zone de police. Le bilan de ces actions annonce la couleur.

Au total, du 1er au 31 mai, 43 opérations radar visant la vitesse excessive et la conduite agressive ont été menées plus particulièrement dans les zones 30 et 50 comptant de nombreuses écoles. Sur cette période, 1.279.514 véhicules ont été contrôlés, dont 2.414 ont été verbalisés pour excès de vitesse ou non-respect des feux de signalisation. Dans le cadre des tests d’alcoolémie effectués visant la conduite sous influence, 636 tests ont été effectués, dont 4 étaient positifs. Le stationnement gênant et dangereux est resté un point d’attention particulier pour la zone en mai. Les policiers, en patrouille, étaient orientés vers des quartiers où le stationnement sauvage est problématique, et 2.646 P.-V. ont été dressés.

Ces opérations, afin de lutter contre la problématique du stationnement gênant, seront réitérées tout au long de l’année sans être communiquées à l’avance, prévient la zone de police. Enfin, 224 P.-V. ont aussi été constatés pour utilisation d’un téléphone au volant, ainsi que 250 pour le non-port de la ceinture de sécurité.