Bruxelles

Le premier street food market bruxellois ouvrira officiellement ses portes ce jeudi au Kanal-Centre Pompidou.

Il n'y a pas que de l'art au Kanal-Centre Pompidou. Directement à droite après l'entrée, vous y trouverez aussi le premier Food Market de la capitale. Lancé par quatre jeunes bruxellois aux profils variés, ce marché couvert doté d'un bar et de six échoppes propose aux visiteurs du centre un panel varié de nourriture et de cocktails.

À 25 ans, Gonzague, Charles, Thomas et Joachim se sont rassemblés autour d'un projet commun: offrir aux Bruxellois une nourriture qui leur ressemble le long du canal, lieu emblématique et trendy de Bruxelles. "L'idée nous est venue en voyageant", se souvient Gonzague. "On a remarqué que dans énormément de villes européennes, ce concept de marché couvert était en train d'exploser. On s'est posé la question: pourquoi ça n'existe pas encore à Bruxelles?"

En dernière année de master à Solvay, Charles et Gonzague décident d'étudier le marché et se lancent dans un mémoire pratique et conceptuel: créer le premier Street food market de la ville, qui représenterait le cosmopolitisme bruxellois. "On a constaté que l'offre en termes de foodtrucks et de produits frais augmentait de plus en plus à Bruxelles. On a aussi observé que les consommateurs aiment être proches du producteur. Notre concept veut répondre à ça, permettre aux gens de goûter à tout, de se balader de foodtruck en foodtruck et de parler avec les gérants", explique le jeune entrepreneur.

Une fois leur diplôme en poche, Charles et Gonzague, qui ne sont pas près d'abandonner leur projet, accueillent deux nouvelles têtes: Thomas, architecte et Joachim, designer industriel. À quatre, ces jeunes bruxellois n'ont pas froid aux yeux, puisque d'emblée, ils répondent à un appel à projets lancé par la Région et le Kanal-Centre Pompidou...et finissent premier. Ils deviennent dès lors le Kanal Street Food Market. "On a tout de suite exposé notre objectif, qui est de sélectionner des échoppes peu connues sur le marché, qui offrent de la nourriture diversifiée et qui répondent aux attentes de la communauté du quartier qui est très mixte. Et puis on veut aussi offrir autre chose qu'un bête sandwich aux travailleurs du coin qui viennent faire leur pause déjeuner chez nous", explique Gonzague.

Une nourriture mixte, c'est le moins qu'on puisse dire. Pour l'instant six stands arborent des drapeaux aux couleurs différentes. Au menu: tout d'abord un bar à vin pour armer son palais, ensuite Wild, de la néo-cuisine belge, des burgers pure boeuf signé Pistola, des tacos chez Las chicas del tramvia, du poisson frais à l'échoppe hawaïenne Poke Ceviche, et des sandwiches typiquement vietnamien Ô Banh Mi.

S'ils ont commencé leur activité en même temps que l'ouverture du Kanal-Centre Pompidou, les quatre entrepreneurs et leur équipe inaugureront leur nouveau royaume de la street food ce jeudi. "Dans ce cadre, on communique sous notre propre nom, indépendamment du centre culturel. En fait l'idéal serait d'obtenir une communauté de clients, en plus de celle qui vient pour le musée", affirme Gonzague.

Pour y arriver, les créateurs du Kanal Street Food aimeraient organiser des soirées récurrentes comme des afterworks toutes les deux semaines, et pourquoi pas d'autres événements culturels à venir...