Bruxelles

La secrétaire d'État invite Cécile Djunga à porter plainte.

La vidéo de Cécile Djunga qui dénonce plusieurs actes racistes durant sa carrière a déjà fait couler beaucoup d'encre. Plusieurs personnalités, politiques, ou collègues ont, eux aussi, réagi et tenu à s'exprimer. C'est le cas de Bianca Debaets (CD&V), secrétaire d'État en charge de l'Égalité des chances.

"Les injures que Cécile Djunga doit subir régulièrement sont en réalité une insulte à notre société multiculturelle, à notre vivre-ensemble. C’est très grave et cela nous concerne toutes et tous. Il nous revient de les dénoncer avec force, d’apporter toute notre sympathie à la comédienne et de réagir avec fermeté", a-t-elle entamé dans un communiqué, avant de rappeler qu'Unia, centre pour l'égalité des chances et contre le racisme, n'a jamais ouvert autant de dossiers liés au racisme qu’aujourd’hui. La majorité de ces dossiers concerne d’ailleurs l’incitation à la haine sur Internet (24,9%), principalement sur Facebook. Dans sa lettre, la secrétaire d'État invite ouvertement Cécile Djunga à porter plainte, "car nous avons une législation qui condamne clairement ce genre de propos lâches ; et les coupables, si on parvient à les identifier, doivent être poursuivis."

Enfin, Bianca Debaets a rappelé la responsabilité des différents niveaux de pouvoir pour lutter contre ces actes. "Il est grand temps, au niveau fédéral, qu’un plan national de lutte contre le racisme et les discriminations voit le jour. Parce qu’hélas le drame vécu par Cécile Djunga n’est que le sommet de cet ignoble iceberg."