Bruxelles

Quarante quatre des personnes qui avaient dû quitter leur domicile jeudi dernier à la suite de l'effondrement de la voirie, chaussée de Louvain, à Bruxelles, ont pu rentrer chez elles dimanche soir, a annoncé le bourgmestre de la commune de Saint-Josse Emir Kir, via l'agence Belga. 

Selon M. Kir, il s'agit des occupants de logements situés dans cinq immeubles situés du 201 au 209 de la chaussée de Louvain. La préoccupation demeurait jusque dimanche non pour la stabilité de ces immeubles, mais pour celle de leurs accès par le trottoir de la chaussée.

Jeudi dernier, une canalisation d'eau gérée par Vivaqua s'était soudain rompue dans le sous-sol de cette voie de pénétration, provoquant deux effondrements de la chaussée et l'inondation du tunnel de chemin de fer qui passe sous la voirie.

D'après le bourgmestre, les équipes de Vivaqua ont travaillé d'arrache-pied pour remédier à cette situation. L'expert indépendant sollicité par la commune a confirmé qu'il n'y avait désormais plus de problème pour accéder aux logements de ces cinq immeubles.

Pour l'accès au 2 de la rue Wauwermans qui abrite un débit de boissons, et aux 197 et 199 de la chaussée de Louvain, un risque minime subsistait toujours dimanche soir. Selon Emir Kir, une dernière vérification sera faite lundi matin, pour lever tout doute concernant les 27 occupants de ces immeubles.

Les 237 personnes qui avaient dû quitter leur domicile jeudi avaient été relogées soit chez des amis, soit à l'hôtel.

La commune de Saint-Josse s'est mise à leur disposition pour tout conseil juridique en rapport avec les conséquences de cet accident.

Emir Kir estime que l'on est passé à côté d'un incident très grave. Mais il s'est une nouvelle fois félicité que l'on ait eu à déplorer aucune victime.