Bruxelles

Le bourgmestre de Saint-Josse-ten-Noode Emir Kir a annoncé mardi à 18h00 la levée de l'interdiction qui frappait encore trois immeubles, dont la stabilité devait être plus précisément vérifiée, à la suite des deux effondrements de voirie jeudi passé sur la chaussée de Louvain. 

Cette dernière interdiction concernait encore une vingtaine d'occupants au 2 de la rue Wauwermans et aux 197 et 199 de la chaussée de Louvain. Les experts de la Région et celui sollicité par la commune avaient demandé lundi à Vivaqua de procéder à des fouilles et vérifications supplémentaires. "Tous les experts sont catégoriques : il n'y a pas de problème de stabilité au niveau des bâtiments", rassure le bourgmestre.

Le gaz n'a pas encore été rétabli dans le secteur entre les rues Wauwermans et Vanderhoeven. Cela devrait être fait d'ici le week-end. Le CPAS met entre-temps à la disposition des riverains privés de gaz la maison de repos Anne-Sylvie Mouzon, pour leur permettre de jouir de l'eau chaude.

La commune tiendra une réunion d'information sur les travaux, avec les riverains évacués, mercredi soir. Une permanence juridique est encore prévue vendredi.

Les 44 occupants des 5 immeubles situés du 201 au 209 de la chaussée de Louvain ont pu rentrer chez eux dimanche soir. Vivaqua a sécurisé l'ensemble des entrées avec des rampes d'accès. L'électricité et l'eau ont été rétablis dans tous les logements. La Jazz station, située au-dessus de la conduite d'eau et de la voie ferrée, restera fermée jusqu'à nouvel ordre.

Quant à l'avancée des travaux, Marie-Eve Deltenre, porte-parole de Vivaqua, assure que les équipes travaillent d'arrache-pied pour réparer les dégâts. Etant donné le caractère inhabituel de l'incident, des mesures de prudence s'imposent cependant. Il est selon elle trop tôt pour communiquer un planning. La pluie annoncée cette semaine risque de perturber l'avancée des travaux. Bruxelles Mobilité s'occupera de la dernière phase du chantier en voirie. Infrabel espère terminer ses travaux dans le tunnel lundi pour rétablir la circulation directe de la ligne Bruxelles-Namur, actuellement mêlée à celle de Bruxelles-Liège.