Bruxelles L’ASBL Quartiers des Arts fête ses cinquante ans cette année.

L’association Quartiers des Arts fête ses cinquante ans cette année. L’occasion pour cette ASBL de faire le point sur les nombreux projets urbanistiques en cours dans ce quartier délimité par les boulevards de la petite ceinture et ceux de la jonction Nord-Midi, depuis le Botanique jusqu’au palais de justice. Les membres du comité exécutif de l’ASBL travaillent sur vingt-sept projets.

Parmi ces initiatives, le réaménagement de la place du Sablon : "L’idée est de la débarrasser des parkings pour en faire un lieu différent. Le problème c’est que les commerçants tiennent à ces parkings. Nous avons proposé une solution temporaire en attendant que le parking Poelaert soit agrandi (120 places) : contrôler l’accès au parking", explique le secrétaire général de l’association Michel van Roye.

Autre projet : une nouvelle perspective sur le Palais des Académies (parc Royal). Il s’agit du premier palais royal construit après l’incendie du Coudenberg. Il a été bâti dans les années 1820 pour le prince d’Orange. Les deux façades, côté Senne et coté Maelbeek, sont jumelles, mais la façade principale se trouve du côté des boulevards de la petite ceinture. "Elle est en partie cachée par des platanes. L’idée serait d’en abattre quelques-uns pour créer une nouvelle perspective vers le quartier européen. On rouvrirait aussi les grilles. Actuellement, les piétons peuvent déjà passer par le parc du palais, mais ils ne le savent pas", poursuit Michel van Roye, qui rappelle que l’un des souhaits de l’association est de récréer des liens entre le quartier royal et le quartier Léopold. Ce projet s’accompagne aussi d’un agrandissement de la berme centrale du boulevard, à hauteur de la rue Montoyer, "pour que le jardin sorte vers la rue".

Place du Trône, juste à côté, le Quartier des Arts travaille sur un projet de réaménagement de la place du Trône. "C’est une place un peu triste car il n’y a rien à y voir ou à y faire…", constate Bernard Viérin, président du comité exécutif du Quartier des Arts. L’idée est de la transformer pour qu’elle soit accueillante, avec de nouveaux arbres et des haies pour créer un espace tampon avec le boulevard, de grandes pelouses… "On pourrait installer des chaises longues et des tables, prévoir des animations…"

Place Royale, l’association travaille également sur un projet de centre en ovale avec des trottoirs plus larges, et une meilleure circulation automobile. "Il ne faut pas toujours vouloir étouffer les voitures", relève à son tour Georges Jacobs, président du Quartier des Arts. "Notre association est composée de membres de différents horizons. On essaye toujours d’avoir une approche équilibrée entre les points de vue. C’est ce qui fait notre crédibilité auprès des autorités."