Bruxelles La Tricoterie organise chaque dimanche un restaurant à partager. Le but : créer du lien dans un cadre convivial.

Manger un bon repas en compagnie d’inconnus, c’est ce que propose la Tricoterie de Saint-Gilles depuis le 1er octobre avec son concept de resto à partager. "Cet événement se déroule chaque dimanche soir et cadre avec les activités que nous organisons régulièrement et qui visent à créer du lien, à favoriser les rencontres dans un cadre convivial", explique Joëlle Yana, administratrice-déléguée de la Tricoterie, l’ASBL qui se situe dans la rue Théodore Verhaegen à deux pas de la place Bethléem à Saint-Gilles.

Le restaurant se situe dans la grande salle du bas où sont organisés des événements de tous types. Les clients ont le choix entre soit réserver une table pour un dîner romantique, soit prendre place à la table des rencontres que La DH a testée ce dimanche soir.

"Nous avons imaginé une carte avec des plats à partager entre les convives. Il y a donc un menu commun entrée-plat-dessert par table. L’occasion idéale de faire des rencontres. Nous accueillons tant des clients seuls qui viennent d’arriver en Belgique et qui ne connaissent personne, que des petits groupes d’amis qui se rendent à la table des rencontres pour que cela soit moins intimidant", ajoute Joëlle Yana.

Au menu : en entrée, un plateau d’antipasti (légumes grillés, fromages, charcuteries italiennes, spécialités du chef), suivi d’un plat de linguines aux légumes bio du marché et de l’osso bucco du chef. Le dessert fait maison clôture le tout qui revient à 25€ par personne, boissons non comprises.

Outre ce concept, l’ASBL organise également chaque dimanche, de 10h à 18h jusqu’au mois de mars, un brunch avec en prime un tas d’activités organisées pour tous les âges et les goûts.

En marge des événements Horeca, la Tricoterie propose une programmation culturelle assez large avec l’organisation de concerts, spectacles, expositions ou conférences, ateliers intergénérationnels et des débats.

Preuve de la volonté de l’ASBL de rapprocher les générations et les différentes communautés, un grand repas couscous sera organisé le lundi 27 novembre. "L’objectif est de favoriser la rencontre entre les communautés juive et musulmane. Nous avons auparavant également organisé un événement visant à rapprocher les Flamands des francophones et nous continuerons sur cette lancée à l’avenir", conclut Joëlle Yana.


==> Retrouvez toutes les activités sur www.tricoterie.be