Bruxelles

Suite à l'effondrement de voirie, un important chantier de rénovation va se dérouler en trois phases.

À la suite d'une rencontre entres les habitants et l'ensemble des partenaires (Sibelga, Vivaqua, Bruxelles Mobilité, Elia) ce jeudi matin, le bourgmestre de Saint-Josse est en mesure de communiquer les délais prévus dans le cadre du chantier de rénovation de la chaussée de Louvain. Les travaux seront terminés dans neuf à dix semaines, ce qui nous amène à la fin du mois de novembre.

"Je tiens à saluer le professionnalisme et l'engagement de l'ensemble des partenaires pour sortir de cette situation le plus rapidement possible. Nous ne sommes pas dans la configuration de Tokyo où ce type de travaux est réalisé en un temps record. Il s'agit là-bas d'immeubles très modernes sur des sols plats. Dans le cas de la chaussée de Saint-Josse, les contraintes sont multiples: vétusté des conduites d'eau, rue en pente, période d'intempéries, et présence de voies ferrées", explique Emir Kir (PS).

Seuls des travaux de sécurisation des lieux ont été réalisés à ce jour. Le véritable chantier de rénovation qui débutera ce jeudi se déroulera en trois phases distinctes.

C'est tout d'abord Vivaqua qui sera à la manoeuvre pour le remblai. Cette phase importante en matière de stabilité des sols s'achèvera le 22 septembre.

Ensuite, les travaux des impétrants commenceront avec Vivaqua, Elia et Sibelga. Durant quatre semaines, les différents raccordements pour l'eau, le gaz l'électricité et la téléphonie seront réalisés. "Tous les partenaires ont déjà fait savoir qu'ils profiteraient de l'occasion pour utiliser les meilleurs matériaux possible", souligne le bourgmestre tenoodois.

Enfin, la dernière phase de travaux, également prévue sur quatre semaine, consistera à réaménager le carrefour en surface. Le réaménagement de cette zone était déjà prévue dans le cadre du contrat de quartier Axe Louvain et un permis a été délivré. "Nous allons donc profiter d'une situation d'urgence pour exécuter ce projet immédiatement", indique Emir Kir.

Encore 77 habitants privés de gaz

Lors de la réunion qui s'est tenue ce jeudi matin, les habitants ont pu poser leurs questions aux autorités locales et aux partenaires présents.

Il est ressorti de cette rencontre que le gaz pourrait être rétabli pour la fin du week-end, et peut-être même déjà vendredi selon Sibelga. Pour rappel, 77 personnes sont encore privées de gaz depuis l'effondrement de voirie.

De nombreuses interrogations ont été émises sur les dégâts éventuels dans les habitations. "Des conseils utiles ont été fournis par la commune et les autres organismes présents sur la manière de déclarer les sinistres auprès des assurances. Nous prévoyons une seconde séance vendredi pour aller plus loin dans le soutien apporté", fait savoir le bourgmestre socialiste.

Alors que des commerçants se plaignent de l'accès très limité à leur établissement, la commune va plancher sur la manière de faciliter les accès une fois que les travaux auront véritablement débuté.