Bruxelles Une prime annuelle de 2.000€ avait déjà été approuvée récemment.

La commune de Saint-Josse a approuvé la liste des chantiers en voirie concernés par l'octroi de la prime communale à la relance économique et au soutien de l'activité économique des commerçants. Pour rappel, la commune a récemment adopté un règlement accordant une prime annuelle forfaitaire de 2.000€ à tout commerçant ou artisan ayant subi les conséquences de travaux avec fermeture pendant plus de 60 jours ouvrables.

Depuis l'annonce de cette mesure, déjà dix demandes ont été introduites. En tout, la commune estime qu'une trentaine de commerçants peuvent prétendre à cette prime.

Seuls les dossiers rentrant dans les conditions d'octroi sont pris en compte s'ils font partie de deux périmètres maintenant définis: du 173 de la chaussée de Louvain jusqu'au n°1 de la rue Eeckelaers, pour la période comprise entre le 7 septembre et le 22 décembre 2017, dans le cadre de l'effondrement de la chaussée de Louvain.

La rénovation Madou-Louvain-Scailquin est aussi un chantier pour lequel les commerçants seront indemnisés. Il s'agit des commerces situés des deux côtés de la chaussée de Louvain, depuis le n°5 de l'avenue des Arts, jusqu'au 114 de la rue Marie-Thérèse, pour la période du 9 novembre 2017 au 9 février 2018.

Première à Bruxelles: la prime attribuée concerne tant les travaux dont le maitre d'ouvrage est la commune que la Région bruxelloise. "Nous avons tout mis en œuvre pour apporter une réponse au plus vite et aider à la relance économique des commerçants, de indépendants et des artisans touchés", a expliqué Emir Kir (PS), le bourgmestre.