Bruxelles

L'ex-présidente du CPAS de la Ville de Bruxelles, Pascale Peraïta, ne fera pas son retour au Samusocial vendredi, contrairement à ce qu'avait indiqué son avocat plus tôt dans la semaine, a affirmé jeudi soir la RTBF. Comme annoncé mercredi par la ministre bruxelloise Céline Fremault (cdH), des négociations sont en cours entre son avocat et le conseil désigné par le nouveau conseil d'administration du Samusocial dès son installation, mardi.

Unanimement désapprouvé par les formations de l'échiquier politique bruxellois, la perspective de ce retour a également suscité un malaise au sein du personnel. Une action de protestation appuyée par les délégués syndicaux est annoncée pour vendredi matin à 10h00, boulevard Poincaré.

Via son avocat, Mme Peraïta avait fait part de son intention de reprendre sa fonction de directrice de l'association, une fonction de laquelle elle avait pris un congé sans solde en 2013, à l'occasion de son accession à la présidence du CPAS de la Ville de Bruxelles.

Selon la porte-parole de l'asbl, Marie-Anne Robberecht, "il n'y a aucun contact entre la direction du Samusocial et Mme Peraïta".