Bruxelles

Les parcs de Bruxelles et la forêt de Soignes souffrent de la sécheresse mais le risque d'incendie reste limité, a indiqué lundi à Belga Bruxelles Environnement. "Il y a peu d'endroits où il y a un risque d'incendie. Cela pourrait se produire éventuellement en forêt de Soignes où il y a des endroits avec des buissons bas qui sont généralement très secs. Mais il faut exclure de grands incendies comme s'en produisent actuellement en Suède", explique Serge Kempeneers de Bruxelles Environnement.

Le problème le plus important causé par la sécheresse concerne les nouvelles plantations qui ne survivent pas à la chaleur. Les jeunes arbres et plantes ne sont pas assez forts pour affronter la chaleur et l'arrosage peut s'avérer parfois trop cher. "Dans ce cas, on choisit de laisser la plante mourir", explique M. Kempeneers. Les arbres et plantes plus grands qui sont plus rares reçoivent la priorité pour l'arrosage. Bruxelles Environnement utilise de l'eau potable avec parcimonie et exploite l'eau des étangs et rivières pour arroser la flore tout en prenant garde. "Nous devons examiner aussi le niveau de l'eau des étangs afin de protéger la biodiversité comme les batraciens", explique-t-on.

Par ailleurs, des arbres perdent des branches en raison de la chaleur sur des grands axes comme l'avenue Louise et l'avenue du Port.