Bruxelles "La Stib n’a pas de considération pour les victimes", affirme Guido Savi.