Bruxelles La jeune joueuse bruxelloise, affiliée au Winner’s, a décroché sa première victoire dans un Super Series.

Si le squash bruxellois a vibré au rythme du Belgian Masters Open ce week-end, il a aussi vu l’une de ses représentantes briller sur la scène européenne. En effet, Chloé Crabbé, joueuse affiliée au Winner’s à Saint-Josse, s’est offert sa première victoire dans un Super Series, soit la meilleure catégorie des tournois juniors européens.

Avec sa victoire en moins de 13 ans, la Bruxelloise décroche là un succès de prestige qui confirme son statut de grand espoir du squash belge. "J’ai disputé un bon tournoi, je suis satisfaite de mon niveau de jeu et surtout de cette belle victoire. Elle est d’autant plus belle que je ne m’y attendais pas vraiment. J’ai tenté d’aborder la finale sans pression, en me disant que je pouvais l’emporter vu que j’avais déjà battu cette fille par le passé", confie celle qui s’est rapprochée du Top 3 mondial dans sa catégorie.

En s’imposant dans un tournoi d’une telle ampleur, Chloé Crabbé a franchi un cap, de quoi lui permettre d’aborder la suite de sa carrière avec énormément d’ambitions. Malgré son jeu âge, elle voit les choses en grand. "Remporter un tel tournoi, c’est une étape importante pour moi. C’est d’autant plus beau qu’il s’agissait de ma dernière saison en moins de 13 ans. Je vais bientôt changer de catégorie, je sais que le niveau sera différent mais j’ai des ambitions. Je veux devenir n°1 européenne dans la catégorie moins de 15 ans."

Pour y parvenir, la Bruxelloise ne comptera pas ses heures d’entraînement, comme elle le fait depuis de nombreuses années déjà, tout en gérant ses études en même temps. "J’ai un entraînement physique le mardi, je m’entraîne le mercredi et parfois le samedi, sans oublier une séance avec un coach le vendredi."

Un rythme auquel elle est habituée depuis son plus jeune âge. "J’ai commencé le squash à l’âge de 4 ans. Mon papa étant coach, je me suis vite retrouvée avec une raquette dans la main. J’aime courir, l’endurance que demande cette discipline, je ne pouvais qu’aimer le squash."

Dans les mois à venir, c’est vers l’étranger que Chloé aimerait se tourner, histoire de gagner encore en expérience. "J’aimerais réaliser une grande carrière", conclut celle qui sera au British Open en janvier pour disputer le plus gros tournoi junior au monde.