Bruxelles Le futur métro, initialement prévu pour 2025, puis 2028, devrait finalement voir le jour en 2029. En cause, la future station Riga.

L’extension de la future ligne de métro nord-sud qui reliera la place Albert (Forest) à Bordet (Evere) est l’un des plus ambitieux projets portés par le gouvernement bruxellois en matière d’infrastructures publiques. Pour rappel, le projet vise à étendre la ligne de métro de cinq kilomètres depuis la gare du Nord vers Bordet (Evere), proche du siège de l’Otan et du magasin Decathlon. Sept nouvelles stations (Liedts, Colignon, Verboekhoven, Riga, Tilleul, Paix et Bordet) vont ainsi voir le jour. Ce prolongement sera financé par Beliris, l’organe fédéral chargé des grands travaux liés au statut de capitale de Bruxelles.

Mais ce projet de métro est-il en voie de "RERisation" ? La question mérite en tout cas d’être posée, tant ce projet ne cesse de prendre du retard. Ainsi, la réception des travaux était initialement prévue pour 2025, avant d’être reportée en 2028, comme annoncé en début d’année.

Mais il s’avère que le projet a encore pris de retard. Il devrait voir le jour avec un nouveau retard d’une année, en 2029 donc. Le nouvel accroc se situe, cette fois, au niveau de la future station du square Riga. La commune de Schaerbeek, qui certes soutient ardemment la construction de cette nouvelle ligne de métro, a lancé en septembre dernier une procédure de classement de ce square bordé d’arbres afin de dénoncer le caractère surdimensionné du projet qui, selon elle, ne s’intègre pas au tissu urbain. Cette demande de classement est toujours en cours de traitement au niveau du gouvernement bruxellois.

Résultat, on se retrouve actuellement avec trois options sur la table du gouvernement bruxellois concernant la future station Riga : soit la station sera construite sous le square, mais avec une plus petite entrée que celle initialement pensée, soit la station s’implantera sous l’église de la Sainte Famille située sur le square. La troisième solution, qui ne semble pas envisageable, est qu’il n’y ait tout simplement pas de station de métro à cet endroit, et que l’extension du métro ne comporte finalement plus que six stations.

"Il faut encore réfléchir à la meilleure alternative, ce qui veut dire que le projet va encore prendre du retard. La date de fin a été revue à 2028 plutôt que 2025 en début d’année, et maintenant on se retrouve avec un nouveau retard puisque le ministre de la Mobilité Pascal Smet a affirmé que le métro vers Bordet ne serait prêt qu’à partir de 2029", explique le député Paul Delva (CD&V), qui a interpellé le ministre Smet en commission Infrastructure du parlement bruxellois ce lundi. "Le ministre évoque le RER en parlant de ‘réseau éternellement retardé’ , mais notre propre métro commence furieusement à s’apparenter à la situation du RER."