Bruxelles

Le nouveau dépôt de trams Marconi a été présenté à la presse ce vendredi, avant l'inauguration officielle en présence des riverains et du personnel ce samedi.


D'une superficie de 27.000 m2, le dépôt permettra de stocker à terme 75 tramways, à la frontière d'Uccle, de Forest et de Drogenbos. Il s'agira pour une bonne partie de nouveaux trams dont la STIB vient de passer une commande ferme de 60 exemplaires dans le contexte d'un accord-cadre avec Bombardier portant sur environ 175 nouveaux engins.

Les premiers exemplaires sont attendus en 2020. Actuellement, les véhicules entreposés desservent cinq lignes (4, 32, 82, 92, et 97).

Pourvu de 22 voies, le dépôt est équipé des installations nécessaires à l'entretien de dix véhicules. Il comporte également un bâtiment administratif abritant le département exploitation technique et les commodités pour les 170 travailleurs qu'il est en mesure d'accueillir.

La construction a été entamée en 2015. Sa prospective a été mal accueillie par de nombreux riverains qui craignaient de subir des nuisances importantes liées au passage répété des tramways.

Des dispositions ont été prises pour réduire le bruit au maximum, dans et autour des installations, via un revêtement de sol anti-vibratoire à l'entrée du dépôt et un mur anti-bruit de 140 mètres.

Sur le plan environnemental, un dispositif de récupération permet de stocker jusqu'à 700 m3 d'eau de pluie, une capacité qui répond à 80% des besoins de l'installation pour le nettoyage des véhicules et les sanitaires.

Quelque 625 panneaux photovoltaïques d'une superficie totale de 1.100 m2 alimentent principalement son bâtiment administratif à concurrence de 120 mégawatts par an. Les installations sont éclairées en grande partie par des ampoules LED peu énergivores.

Le projet qui a représenté un investissement de 80 millions d'euros a bénéficié d'un co-financement par le Fonds européen du développement régional (FEDER).