Bruxelles

La victime a été en incapacité de travail pendant plus de quatre mois.

Trois jeunes Bruxellois qui avaient agressé et dépouillé en août 2016 un chauffeur de taxi ont été condamnés jeudi par le tribunal correctionnel de Bruxelles à huit ans de prison. Le tribunal a ainsi suivi ce que le parquet avait requis à l'encontre du trio dans cette affaire. 

La victime, rouée de coups, avait été en incapacité de travail pendant plus de quatre mois. Les médecins avaient dû recourir à une quarantaine de plaquettes métalliques et 140 vis pour soigner toutes les fractures de son visage.

Un seul des trois prévenus s'est présenté au procès, prétendant ne pas avoir touché la victime, une déclaration que le tribunal a jugé peu crédible. Le tribunal a ordonné en marge de la condamnation l'arrestation immédiate des deux prévenus qui ne se sont pas présentés.

Les faits remontent au 12 août 2016, lorsqu'un chauffeur de taxi de la société hasseltoise Axi Taxi avait reçu une demande pour conduire un client de Bilzen, dans le Limbourg, à Bruxelles. Le prix du trajet avait été fixé à 160 euros, une somme qui devait être réglée par le frère du client une fois à destination. 

À Bruxelles, deux amis du passager attendaient le véhicule, et le trio avait agressé le chauffeur. Les assaillants avaient dépouillé la victime de son argent et étaient repartis avec le GPS du taxi. C'est un passant qui avait découvert le conducteur grièvement blessé et l'avait transporté à l'hôpital à bord du taxi.

Les trois suspects étaient trois jeunes dans la vingtaine, qui ont été localisés grâce à leur GSM. Deux d'entre eux ont nié toute implication dans les faits. Seul le client du taxi a admis avoir été sur les lieux des faits, tout en niant avoir porté des coups.