Bruxelles

Le gouvernement bruxellois a approuvé ce jeudi les trois programmes des contrats de quartier durable (CQD) Magritte (à Jette), Marolles et Wiels-sur-Senne (à Forest).

"Chacun des trois programmes participe - à sa façon - clairement aux objectifs régionaux, tant de revitalisation urbaine que d’augmentation du nombre de logements publics produits. 76 logements sont programmés. Ils donnent aussi des réponses concrètes aux besoins à la fois des quartiers mais aussi à des besoins plus généraux de la Région, je pense notamment aux besoins liés au boom démographique", s’est exprimé Rudi Vervoort (PS), ministre-président de la Région bruxelloise.

En tout, ce sont quelque 42 millions qui ont été affectés dans ce cadre. Concrètement, à l’horizon 2025, 11 infrastructures verront le jour, dont des espaces associatifs de quartier dans les CQD Marolles et Magritte. Le CQD Magritte par exemple, fait la part belle aux espaces publics avec l’affectation de 38 % du budget à des aménagements spécifiques, particulièrement sur le site des logements sociaux d’Esseghem. "Et n’oublions pas la quarantaine d’actions de revitalisation sociétale qui bénéficient de près de 9 millions d’euros de subventionnement sur l’ensemble des 3 CQD", ajoute Rudi Vervoort.

Le contrat de quartier Magritte est délimité à l’est par la Ville de Bruxelles (Laeken), au sud par la rue Léopold Ier, à l’ouest par l’avenue Woeste et le boulevard de Smet de Naeyer, et au nord par les voies de chemins de fer (quartier Esseghem). Les actions menées toucheront, par exemple, la création et la rénovation de logements sociaux, la réhabilitation d’espaces publics mais également la verdurisation du quartier. De nouvelles pistes cyclables verront le jour également. Toutes ces actions sont réalisées en partenariat avec les habitants et le milieu associatif.

Enfin, trois autres contrats de quartier sont en cours d’élaboration. Celui du Peterbos à Anderlecht, celui autour de la Gare de l’Ouest à Molenbeek et celui du périmètre Stephenson à Schaerbeek.