Bruxelles

Sous le slogan Connect U, la liste est composée de 43 candidats, dont certains se lancent pour la première fois en campagne électorale.

La section uccloise du CDH a présenté ce vendredi sa liste en vue des élections communales du 14 octobre prochain. Comme déjà annoncé, Céline Fremault, ministre en charge de l'Environnement et du Logement, emmènera la liste. Suivront Daniel Hublet, actuel chef de groupe au conseil communal et Marion Tilkens, avocate, dont c'est la première campagne électorale. Catherine Roba Rabier, échevine des Familles et de la Petite enfance, poussera la liste.

Une liste composée de 43 candidats. "Ils sont le reflet réel, sans artifices, de notre commune. Jeunes, issus de la diversité, aînés, femmes, hommes, porteurs ou porteuses de valeurs d’inclusions, investies dans des associations de terrain ou des mouvements de jeunesse. Ainsi qu’un candidat du CDV. Le leitmotiv de toutes ces femmes et ces hommes est simple : ils souhaitent qu'Uccle se connecte à ses habitants au travers d'une action politique participative qui rende notre commune plus dynamique, plus durable, plus prospective en termes de mobilité, d’éducation, de logement, de numérique", ajoute Céline Fremault.

Sous le slogan Connect U, l'objectif du CDH, qui totalise actuellement 3 sièges au conseil communal, est d'améliorer ce score et de "peser plus fort dans une future majorité".

"Notre liste est constituée de candidats engagés dont nombreux sont issus du secteur associatif et d'autres indépendants mais qui tous ont une caractéristique commune : celle de partager des convictions humanistes profondes et de vouloir être les relais constants des idées et préoccupations citoyennes pour le développement humain d'Uccle ! Nous avons travaillé à un programme qui correspond aux priorités du moment en associant les uns et les autres à travers notre Forum participatif et citoyen qui s'est déroulé au printemps dernier", conclut Céline Fremault.

Parmi les grands thèmes de campagnes on retrouve un volet sur l'aménagement des quartiers, et la volonté de voir les citoyens se réapproprier leurs espaces publics. Le programme prévoit également un chapitre sur une plus grande inclusion des personnes handicapées, tout en consacrant une partie importante à l'amélioration de la mobilité, avec la demande d'une mise en place d'un plan communal de mobilité.

Enfin, Céline Fremault est certes tête de liste mais n'endossera aucune fonction exécutive à l'échelon communal, étant donné qu'elle reste ministre jusqu'en juin 2019 au minimum.