Bruxelles

Des habitants ont manifesté leur inquiétude concernant le développement des installations du centre André Deridder.

Lors du conseil communal qui s’est tenu hier soir à Uccle, des habitants du quartier du Kriekenput ont manifesté leur inquiétude concernant le développement des installations du centre sportif André Deridder, situé dans la rue des Griottes.

"Ces riverains ont fait le choix de s’installer dans un quartier vert, calme et de plus proche d’une zone Natura 2000 englobant la réserve naturelle du Kisendael où nous nous devons de préserver l’intéressante flore et faune. Depuis deux à trois ans, le calme du quartier s’était déjà fortement dégradé suite à la construction des deux terrains synthétiques " , explique Daniel Hublet, chef de groupe de l’opposition CDH, qui a soutenu l’interpellation citoyenne.

"Comme les habitants du quartier, je ne suis en aucune façon opposé à la pratique du football dans ce centre, mais il est impératif qu’un règlement strict d’accès et d’utilisation de ces infrastructures soit établi. Aujourd’hui, nous souhaitons de la part du collège une réponse claire et connaître les solutions proposées quant à l’amélioration des nuisances de mobilité, de bruit et de lumière décrites par les riverains, ajoute Daniel Hublet. Nous pensons aussi que les joueurs doivent bénéficier de vestiaires décents, que l’exigence de la fédération de football de prévoir pour les arbitres un local spécifique soit rencontrée. Toutefois, ces aménagements ne peuvent intervenir avant qu’une véritable concertation ait eu lieu entre toutes les parties. Déjà lors du conseil communal du 26 octobre 2017, au nom du CDH, j’ai demandé qu’un échevin soit spécifiquement en charge de la participation citoyenne."

Contactée, l’échevine des Sports Carine Gol-Lescot (MR) précise que plusieurs réunions constructives se sont déroulées entre la commune et les responsables du club Moreda qui occupe les lieux.

"Les heures d’entraînement ont été avancées et ceux-ci se termineront à 21 h 30 au lieu de 22 h-22 h 30. Nous avons également décidé d’éteindre les lumières du terrain sitôt les entraînements terminés et nous avons envoyé un courrier aux parents et membres du club pour les sensibiliser au respect de la quiétude dans le quartier, tout en installant des panneaux à l’entrée du site allant dans ce sens", explique l’échevine, qui précise que, dorénavant, la buvette sera fermée à 22 h et que les gens se trouvant à l’extérieur du club sont trop turbulents, ils ne seraient pas sélectionnés pour le match suivant.