Bruxelles La commission de concertation a rendu, lundi, un avis favorable pour ce projet, malgré l'opposition du collège ucclois.

Il y a trois semaines, le collège ucclois a rendu un avis défavorable sur le projet régional de parking de dissuasion à Stalle, à proximité du ring. Pour rappel, la demande de permis porte sur la création de 1.134 places de parking avec la construction à cette fin d’un bâtiment de cinq étages. Un gabarit trop important selon la commune d'Uccle au regard du bâti existant. De plus, le collège estime que cette construction impactera négativement la qualité de vie des riverains qui habitent dans ce quartier.

Mais malgré l'avis défavorable minoritaire de la commune d'Uccle, la commission de concertation a donné, lundi, le feu vert pour ce parking qui devrait voir le jour à l'horizon 2019.

Le projet d’accroissement du nombre d’emplacements du parking Stalle, voulu par Bruxelles Mobilité, s’inscrit dans une volonté des autorités de la Région bruxelloise de répondre conjointement aux enjeux de mobilité, d’aménagement ou encore de qualité de l’air et de changements climatiques. Les outils réglementaires existants vont dans le sens d’une diminution de la place de la voiture en ville, au profit des modes de transports collectifs. Pour atteindre ses objectifs, le gouvernement bruxellois a notamment donné son accord, en 2014, pour le développement de parkings de transit et le développement de 10.000 emplacements à l’échelle régionale. Dans ce cadre, l’aménagement du parking participerait à l’accroissement du nombre de places disponibles dans la périphérie Ouest de la ville, en complément des parkings CERIA et Érasme.