Bruxelles L'ancien échevin Stéphane de Lobkowicz ne figure pas sur la liste Uccle, en avant !

La liste Uccle, en avant ! emmenée par l'actuel premier échevin Marc Cools (MR) a été présentée ce lundi matin à la presse. "Nous espérons décrocher cinq sièges", a d'emblée précisé Marc Cools.

Une liste composée de 33 candidats, dont les 25 premiers sont connus. On ne retrouve toutefois aucune trace de l'ancien échevin Stéphane de Lobkowicz, qui a fait l'objet de convoitises de la part de Marc Cools pour renforcer sa liste. "Je l'ai rencontré durant une heure et il m'a fait part de son souhait de ne pas se présenter en vue des communales", s'est contenté d'affirmer Marc Cools.

Comme déjà annoncé la semaine dernière la seconde place sera occupée par Véronique Lederman, l’actuelle directrice générale du service social juif à Bruxelles. La troisième place sera, elle, occupée par Hans Van de Cauter, un avocat néerlandophone qui est par ailleurs président national du BUB (Belgische Unie-Belgique Unie).

On retrouve également sur cette liste, en cinquième position, Guy de Halleux, ancien échevin de la jeunesse jadis membre d'Ecolo, qui a ensuite rallié les rangs du MR. On retrouve par ailleurs, en 14e position... Catherine Cools, qui n'est autre que la fille de Marc Cools. "Un choix délibéré de sa part dans lequel je ne suis nullement intervenu", a précisé Marc Cools.

Le benjamin de la liste, Olivier Hamende, pointe en septième position.

Parmi les principaux axes de campagne, on retrouve la mobilité. "La coordination des chantiers doit être améliorer et les délais de ceux-ci raccourcis. L'information sur les chantiers doit aussi être améliorée", dit Cools. "Un nouveau plan de mobilité doit être élaboré avec tous les acteurs concernés : commune, région, Stib, SNCB, etc."

Actuel échevin de l'Urbanisme, cette compétence occupera une place importante lors de la campagne. "Un nouveau plan communal de développement doit être élaboré et comprendre un volet qui constitue un plan directeur communal d'urbanisme commercial. Par ailleurs, il faut porter une attention particulière à la qualité et à l'entretien de la verdurisation des espaces publics", ajoute Marc Cools.

Pour rappel, Marc Cools a décidé de présenter une liste électorale dissidente en vue des communales d’octobre suite à la décision de la section locale du MR d’opter pour Boris Dilliès à la tête de la commune.