Bruxelles Défi déplore le manque de signalisations du chantier de la Stib qui engendre d’importants embarras de circulation.
 
Depuis samedi dernier – et jusqu’à lundi prochain – la Stib entreprend des travaux de renouvellement des voies de tram au rond-point Churchill, à Uccle. Mais ce chantier engendre d’importants embarras de circulation dus à une absence de signalisation en amont. Résultat : les automobilistes s’engouffrent vers le rond-point en ignorant que des travaux ont lieu.

Une situation déplorée par Emmanuel De Bock (Défi), conseiller communal à Uccle. “Il est positif que les travaux se déroulent durant la semaine de vacances mais ce samedi, il y avait plus de 40 minutes de file dans le quartier à cause du manque de signalisation du chantier de la Stib. Il n’y avait aucun policier pour fluidifier la circulation et aucune signalisation en amont pour proposer des chemins alternatifs”, explique Emmanuel De Bock, qui avait également dénoncé pareille situation lors de la fermeture du bois de la Cambre.

Il estime par ailleurs que les places de stationnement situées sur le rond-point Churchill devraient être supprimées. “Ce nouveau rond-point est accidentogène car les voitures stationnées masquent les piétons qui veulent traverser et qui se retrouvent dès lors dans un angle mort. Plusieurs accrochages de rétroviseurs ou de portières se sont déjà produits. Par ailleurs, ce rond-point comporte maintenant deux bandes de circulation mais très souvent, les services de propreté, de la Stib ou de JCDecaux se stationnent sur la seconde bande pour effectuer des travaux d’entretien, ce qui a un impact sur la fluidité puisqu’on passe alors sur une bande. J’ai constaté la même situation pour un bus scolaire du lycée français qui s’arrête sur le rond-point le matin et le soir pour charger et décharger les enfants. C’est aberrant !”, conclut-il. “Il faudrait supprimer ces emplacements d’autant qu’avec le déménagement de la clinique Edith Cavell, la pression automobile est moindre dans le quartier.”