Bruxelles Nawfal, le patron, est lui-même intervenu. L’enfant portera le nom de l’établissement.

Nawfal Ben Messaoud n’est pas près d’oublier sa soirée de samedi. Aux alentours de 21h30, une femme a commencé à avoir de puissantes contractions dans son établissement, Adam Food, situé dans le quartier de la Gare de l’Ouest à Molenbeek.

"On était en plein rush de fin de journée et un membre du personnel est venu m’avertir qu’une dame était en train d’accoucher sur la terrasse", se souvient le gérant. "J’ai d’abord cru à une blague mais quand j’ai vu qu’elle hurlait de douleur, je me suis ravisé", ajoute-t-il. Nawfal pense un moment conduire lui-même la jeune femme à l’hôpital. "Mais dans son état, il était impossible de la transporter".

Il appelle donc une ambulance mais en attendant son arrivée, le temps semble une éternité. Il devient de plus en plus évident que cette mère, qui a déjà deux enfants et qui était accompagnée par des amies, allait donner naissance à même la table de la terrasse de l’Adam Food. "J’ai essayé de la mettre à l’aise et de protéger son intimité en disposant des panneaux publicitaires autour d’elle. Je lui ai donné la main et je l’ai couverte d’une couverture", se souvient encore Nawfal.

Les choses se précipitent , une sage-femme qui mange dans l’établissement vient prêter main-forte. "Le bébé est arrivé. On n’avait rien non plus pour couper le cordon ombilical. Mais il s’est rompu de lui-même."

C’est à ce moment précis qu’arrivent les secours qui emmènent la maman et son enfant vers l’hôpital le plus proche. "Dans le stress, je n’ai même pas retenu le nom de la maman", explique le gérant. Par contre, il croit avoir compris que l’enfant serait appelé Adam, en référence au nom de son restaurant. Enthousiaste, il déclare alors qu’Adam pourra manger toute sa vie gratuitement dans l’établissement. "J’étais un peu sous le coup de l’émotion mais je ne vais pas revenir sur ma parole. Cela me fera plaisir de revoir cet enfant dans mon restaurant", explique Nawfal qui n’en revient toujours pas. "C’était impressionnant, émouvant et fort".

Aujourd’hui, il a décidé de venir rendre visite à la petite famille à l’hôpital avec un bouquet de fleurs. "Pour voir si tout le monde va bien" , conclut-il.