Bruxelles

Grande roue, auto-scooters, Polyp, manèges divers, etc. Pendant toute l’après-midi d’hier, huit enfants malades ont pu profiter, gratuitement, des nombreuses attractions de la Foire du Midi. Chaque année, les forains invitent en effet une ou deux association(s) s’occupant de bambins défavorisés ou atteints de diverses pathologies. "C’est une tradition qui remonte à une dizaine d’années maintenant", précise Patrick De Corte, le président des forains bruxellois. "Nous l’organisons d’ailleurs dans toutes les grandes villes où il y a une foire."

Cette fois, c’est l’association Villa Indigo qui avait été choisie. Il s’agit d’une maison de répit, créée en 2011 et située dans la rue Colonel Bourg (Evere). "Nous accueillons, pour de courts séjours, des enfants atteints de maladies qui demandent une prise en charge importante", dit Dorothée Pereira, la directrice. "De cette façon, nous offrons aux parents des moments à eux, qui leur permettent de souffler."

Actuellement, la Villa Indigo héberge huit enfants. Tous étaient présents, hier, à la Foire du Midi, chacun d’entre eux étant encadré par un accompagnant. Une journée qu’ils attendaient depuis longtemps... "Ils en parlent depuis une semaine", glisse une accompagnante. Et vu les sourires sur les visages, nul doute que ces moments resteront gravés dans leur mémoire. "Je suis super content de ma journée. C’est très chouette", confiait ainsi Alexandre, très impatient d’aller essayer la grande roue. "J’aimerais aussi tirer à la carabine."

Pour les forains, c’est l’opportunité de faire un beau geste. Certains n’hésitent ainsi pas une seconde à ouvrir leur attraction plus tôt que prévu, rien que pour accueillir le groupe d’enfants, guidé par Patrick De Corte et Denis Delforge. "Ça fait plaisir de les voir passer une belle journée", confie ce dernier.