Bruxelles

Le comité de quartier Louise-Ouest a lancé une pétition qui a récolté 150 signatures et s’est fendu d’une lettre ouverte à la nouvelle bourgmestre Dominique Dufourny (MR). 

Ce comité estime que la qualité de vie dans ce quartier, situé principalement à Ixelles mais également à cheval sur Bruxelles-Ville et Saint-Gilles et délimité par les rues Bailli, Defacqz, Faider, Florence, Janson, Livourne et Veydt, se dégrade de plus en plus.

Au premier rang des préoccupations : la sécurité. "Il y a un manque de sécurité évident", déplore Etienne Marique, membre du comité de quartier. "Il y a de nombreux bars de prostitution dans les rues de Livourne et Defacqz. Rue Faider, ce sont les hôtels de passe. Cela provoque de nombreuses nuisances : des deals de drogue, du bruit, des bagarres, des rodéos en voiture", déplore l’habitant du quartier. "À cette atmosphère d’insécurité, viennent se greffer des problèmes de tags et de sacs poubelles sauvages."

Tout cela renvoit une très mauvaise image pour un quartier qui a une vocation "résidentielle, avec une grande concentration de galeries d’art et un patrimoine architectural qui attire de nombreux visiteurs et touristes", estime encore le comité de quartier.

Ce dernier attend donc suite à la lettre envoyée, des mesures concrètes pour améliorer le sentiment de sécurité dans le quartier, notamment via une meilleure coordination entre les différentes polices communales.

Le comité de quartier aimerait également pouvoir rencontrer la bourgmestre pour discuter davantage de ces problèmes et essayer de trouver des solutions.