Bruxelles

Le conseil communal de la Ville fera lundi en fin de journée une rentrée vraiment pas comme les précédentes. 

Emanation de la majorité socialiste libérale, le collège PS-MR, a été partiellement remanié, à la suite des démissions d'Yvan Mayeur, ex-bourgmestre, et de Pascale Peraïta, ex-présidente du CPAS, emportés par les remous liés à l'attribution de jetons de présence au sein du Samusocial.

La dernière séance avant les vacances avait permis l'installation d'Ahmed El Ktibi (PS) à la présidence du CPAS, et le remplacement de celui-ci au collège par Khalid Zian (PS) pour gérer les Espaces verts et le Développement durable.

Mais Philippe Close n'ayant pas encore prêté serment comme bourgmestre - c'est chose faite depuis le 20 juillet dernier -, son successeur comme échevin n'avait pas encore pu prendre place au collège. Il le fera à l'entame de la séance de lundi. L'ex-président des Jeunes du MR, David Weytsman, sera invité à prêter serment comme échevin de la Participation et de la revitalisation urbaine.

M. Weytsman hérite notamment de la compétence de l'ex-échevine sp.a Ans Persoons, dont la formation a décidé de démissionner du collège.

Par ailleurs, conformément au souhait du nouveau bourgmestre, Philippe Close, l'assemblée de la plus grande commune de la capitale sera présidée par un représentant de l'assemblée, en l'occurrence le chef du groupe libéral, Jacques Oberwoits (MR). Celui-ci sera secondé dans sa tâche par le chef du groupe socialiste, Jean Marie Amand.

La séance de lundi devrait être assez longue. Quelque 143 points sont à l'ordre du jour parmi lesquels une série de questions pour faire le point sur les dossiers du piétonnier, du stade national, de l'exploitation du Cirque royal, mais aussi sur des sujets qui ont fait l'actualité durant les vacances: la prostitution dans le quartier de l'Alhambra, la commande d'un buste de l'ex-bourgmestre Yvan Mayeur, les mesures de gouvernance, pour ne citer que ceux-là.