Bruxelles

La 17e édition des Plaisirs d'Hiver se tiendra du 24 novembre au 31 décembre au coeur de Bruxelles, mais pas seulement. 

Parmi les nouveautés cette année, on trouvera les "winter pop", de petits villages de Noël temporaires, installés tantôt à Neder-Over-Heembeek, tantôt à Laeken. Le sapin qui trônera sur la Grand-Place dès le 17 novembre est cette année issu des forêts d'Eupen, a annoncé mardi le bourgmestre de la capitale, Philippe Close. La ville sera plus illuminée que jamais, avec 92 artères décorées, soit 30 de plus que l'an dernier. Le parcours sera long de quelque 11 kilomètres à travers la ville et concernera également cette année la rue de Flandre, l'avenue de Stalingrad, l'Îlot sacré, la rue Haute, le boulevard Lemonnier et les places de la Chapelle et Rouppe. La cour de l'Hotel de Ville accueillera elle aussi une installation étincelante appelée "Museum of the Moon". De plus, chaque samedi des Plaisirs d'Hiver, les rues de Bruxelles accueilleront des parades lumineuses.

Outre son épicéa eupenois haut de 22 mètres et sa traditionnelle crèche grandeur nature, la Grand-Place bénéficiera aussi d'un spectacle son et lumière diffusé cette fois-ci à 360°, illuminant donc l'ensemble des façades de "la place que le monde entier nous envie". Le 19 décembre, un grand événement musical y sera organisé, comme l'an dernier avec Lost Frequencies.

A côté des illuminations et incontournables 270 chalets, une exposition sur Pompéi sera organisée à la Bourse et l'équipe du Brussels Vintage Market proposera deux rendez-vous: un marché vintage comme elle en a l'habitude et le "Christmas designers market", soit le plus grand marché de créateurs bruxellois. Du côté des musées bruxellois, une réduction sera accordée aux personnes détentrice d'un ticket de la patinoire.

Cet hiver, la Mongolie sera mise à l'honneur, tout comme la ville de Tirana, capitale de l'Albanie. Le "pays du ciel bleu éternel" installera quatre yourtes dans la rue Orts, face à la Bourse. C'est également là que les promeneurs pourront découvrir la culture de ce vaste pays d'Asie, au travers d'expositions d'artisanat local, des musiques, danses et chants traditionnels ainsi que des mets typiques. L'autre invité dévoilera ses mystères du côté de la Tour noire, à l'arrière de l'église Sainte-Catherine. Ces deux hôtes représentent une réelle plus-value pour les Plaisirs d'Hiver, car "il est important de montrer que nous sommes connectés au monde", selon Philippe Close.

Les fêtes ne réjouiront pas que le Pentagone, puisque cette année marque l'apparition des "winter pop". Les environs du square Ambiorix, Haren, Laeken et Neder-Over-Heembeek accueilleront les roulottes itinérantes le temps d'un week-end. Au programme: un aperçu de l'ambiance du centre-ville avec des animations pour petits et grands ainsi que l'inévitable petite restauration hivernale. L'objectif de l'échevine Karine Lalieux, à l'initiative du projet, est "d'apporter un condensé de ce qui fait le charme des Plaisirs d'Hiver et de donner aux Bruxellois l'envie de descendre au centre-ville".

Pour cette 17e édition, la Ville attend plus d'un million et demi de visiteurs, dont 35% venus de l'étranger. C'est une "Parade amoureuse" qui marquera l'inauguration des Plaisirs d'Hiver le 24 novembre. A noter également qu'un focus sera mis sur la mobilité douce avec l'installation de trois parkings à vélos aux abords des festivités.