Bruxelles

La liste MR-Gestion municipale (GM) a présenté sa liste en vue des élections communales d’octobre 2018.

Une liste de 29 candidats emmenée par David Leisterh qui brigue le poste de mayorat. Un fameux défi pour le jeune libéral de 35 ans, actuellement président du CPAS, puisque deux ténors d’autres partis ont bien l’intention d’endosser l’écharpe mayorale : l’ancienne bourgmestre Martine Payfa (Défi) ainsi que le mayeur actuel Olivier Deleuze (Ecolo).

Pour rappel, le groupe Gestion municipale s’est allié au MR, tous les deux dans la majorité, en juin 2017. GM compte notamment dans ses rangs Cécile Van Hecke, échevine des Travaux publics et de la Propreté, mais également l’échevin des Sports et de la Santé Jan Verbeke, qui poussera la liste. "Cette équipe, dont la moitié a moins de 40 ans, entend porter pour Watermael-Boitsfort un programme ambitieux qui dépasse la durée d’une mandature et ose une vision à l’horizon 2030", explique David Leisterh.

Et au lieu de publier un programme classique pour faire connaître ses idées à la population, la liste MR-GM a opté pour la publication d’un livret bilingue distribué le week-end dernier dans toutes les boîtes aux lettres de la commune. On y découvre l’histoire de Juliette, une jeune journaliste, qui détaille le futur de la commune.

Le livret fait un focus sur trois priorités. "Il met en exergue le côté avant-gardiste de la commune : nous pensons que le progrès repose sur la concrétisation d’idées novatrices qui doivent améliorer le quotidien pour plus de cohésion sociale, plus de services publics de qualité, plus de sécurité et plus de participation", explique David Leisterh.

Il souhaite également davantage impliquer les citoyens dans les processus décisionnels de la commune. "Nous présentons des projets pour que la commune soit le plus proche possible des besoins des habitants, et pour renforcer l’ambiance familiale et conviviale typique à Watermael-Boitsfort. Enfin, nous voulons que chaque génération trouve la place qu’elle souhaite dans la commune. Il convient de repenser la disponibilité au sein des crèches tout en élargissant l’offre de services aux personnes âgées, tout en facilitant l’accès au logement pour les jeunes", conclut David Leisterh.