Bruxelles

La section locale du PS proposera cette solution lors du conseil communal de ce mardi.

Suite à l’appel lancé par la Ville de Bruxelles, la section PS de Watermael-Boitsfort, dans l'opposition, interpellera ce mardi au conseil communal le bourgmestre Olivier Deleuze (Ecolo) sur la possible réquisition du bâtiment Axa, situé boulevard du Souverain, afin de le mettre notamment à disposition du collectif La Voix des Sans-papiers pour permettre une solution d’accueil temporaires aux 80 personnes hébergées jusqu'alors à l’hôtel Astrid.

Pour rappel, depuis l’été, plusieurs bourgmestres bruxellois ont déjà pris leurs responsabilités face au drame humanitaire que connaissent de nombreuses personnes sans-papier, en réquisitionnant des immeubles vides pour permettre à ces personnes de ne pas devoir survivre dans la rue.

Ce fut le cas à Etterbeek puis à la Ville de Bruxelles où environ 80 personnes, dont une dizaine d’enfants, sont logées dans un ancien hôtel du centre-ville. Les travaux de rénovation devant commencer dans les jours qui viennent, il est devenu nécessaire de trouver un autre lieu d’hébergement pour ces personnes, à l’arrivée de l’hiver.

"L’association La Voix des Sans papiers a obtenu un logement de la SLRB situé à Forest, mais il ne sera disponible que dans un délai de 3 mois. Il est donc urgent de trouver une solution temporaire", explique Michel Kutendakana, chef de groupe PS au conseil communal.

"Watermael-Boitsfort est une commune qui se positionne souvent en pointe en matière de défense des droits humains et il y a sur son territoire, un site remarquable de 80.000 m² qui est entièrement vide depuis l’été : le bâtiment Axa. J’interpellerai le bourgmestre ce mardi, dans une question d’actualité, pour voir dans quelle mesure nous pouvons réquisitionner une partie de ce bâtiment vu l’urgence que vivent ces familles", ajoute Michel Kutendakana.

Plus largement, les socialistes s’interrogent sur l’avenir de ce bâtiment qui risque bien de rester vide quelques années avant sa reconversion par un futur acheteur. "C’est une question de volonté politique. Notre commune partage les défis de cette Région. Nous demandons qu’un appel à projets d’occupation temporaire soit lancé. Cela n’a aucun sens de laisser un tel bâtiment vide pendant des années. Je pense évidemment à l’accueil des migrants ou au dispositif hivernal d’accueil des sans-abris, mais cela peut également être l’occasion de viser une vraie mixité de fonctions avec des projets sociaux, culturels ou associatifs. Ces projets sont créateurs de lien social indispensable et permettent de rassembler des énergies formidables !", conclut Martin Casier, qui mènera la liste PS aux élections communales de 2018.