Bruxelles

La commune de Woluwe-Saint-Lambert a voté au dernier conseil communal l’instauration d’une nouvelle prime destinée aux commerçants victimes des chantiers.

Le but visé est donc de relancer l’activité économique après des travaux de longue durée entrepris par la commune et qui rendent la rue inaccessible.

Ecolo, dans l’opposition, voit en cette prime une indemnisation des commerçants pour les retards engendrés par les travaux de la place Saint-Lambert. "Ce dispositif est taillé sur mesure pour les commerçants de la place Saint-Lambert. C’est assez particulier de venir avec ça maintenant. On essaie de cacher une mauvaise gestion des travaux", explique Jean-Claude Van der Auwera, conseiller communal Ecolo.

La commune estime au contraire que cette mesure sera utile, notamment avec l’arrivée d’autres projets de rénovations sur son territoire comme par exemple l’avenue Georges Henri pour laquelle une réflexion est en cours. "C’est un règlement permanent. C’est déjà une preuve que cette idée d’indemnisation spéciale pour la place Saint-Lambert est fausse. D’ailleurs, soyons clairs, il n’y a pas de dédommagement lors de travaux de rénovation. C’est seulement un coup de pouce pour relancer l’économie", développe le bourgmestre Olivier Maingain (Défi).

Le montant de la prime est de 5.000 euros par commerce qui le demande. Un complément de 500 euros est également prévu pour chaque nouvel emploi créé. Mais pour l’opposition Ecolo, les sommes prévues sont très généreuses et cela pourrait constituer un précédent pour d’autres communes bruxelloises. De son côté, le bourgmestre explique vouloir défendre les commerces de proximité. "Il faut faire un choix. Cette mesure vise à venir en aide aux petits commerçants. Si on veut une attractivité dans notre commune, il faut aider les commerces après les longs travaux", détaille Olivier Maingain.

Cette prime entrera en vigueur dès la validation du texte par la tutelle régionale.