Bruxelles Cette action est menée dans le cadre d'une vaste campagne de lutte contre les incivilités.

En mai dernier, la commune de Woluwe-Saint-Pierre a lancé une vaste campagne de lutte conte les incivilités. Elle s'attaque notamment à lutter contre les mégots de cigarette par terre, un délit qui peut être punit par une sanction administrative, rappelle la commune. 

Pour aider les fumeurs dans cette démarche de réduction de la pollution via les mégots, la commune a décidé de mettre 5.000 cendriers de poche réutilisables à disposition des habitants. Ils sont disponibles à l'hôtel de ville ainsi que dans certains commerces qui se feront le relais de cette mesure d'accompagnement. 

"Se mettre à sanctionner le jet de mégot en rue est sans doute la mesure la plus surprenante aux yeux du public. On sait qu’on ne peut pas balancer sa canette par terre. On s’attend beaucoup moins à être mis à l’amende quand on jette son mégot", déclare Benoît Cerexhe (CDH), bourgmestre, à l’initiative de la campagne de lutte contre les incivilités. 

"Au-delà de l’atteinte à la propreté publique, quand on sait qu’un mégot absorbe 4000 substances nocives présentes dans la cigarette, dont des métaux lourds et des gaz toxiques, et qu’un mégot plongé dans un litre d’eau suffit à tuer des poissons en 96 heures, on ne peut rester les bras croisés. Et il faut proposer une alternative pratique. Les gens ne vont pas avaler leur mégot. C’est une mesure pour les fumeurs, mais tout le monde en sera bénéficiaire", conclut le bourgmestre.