Bruxelles

Dès prochain, la ferme des Maïeurs, l’un des bâtiments les plus anciens de la commune, rouvrira ses portes. Découvrez l'édifice en vidéo.

Après avoir été ravagée par un violent incendie en 2009 et laissée ensuite à l’abandon pendant quatre ans, la ferme de la place des Maïeurs a été prise sous l’aile de la commune, pour être entièrement retapée et surtout revenir à son aspect d’origine datant de… 1748. "En 2013, nous avons récupéré le dossier de ce bâtiment complètement délabré et abandonné depuis l’incendie. On a introduit une demande d’urbanisme et un travail historique très consciencieux a été effectué pour retrouver le bâtiment d’origine. On a même été jusqu’à creuser pour retrouver la hauteur des sols de 1748, et jusqu’à démolir une annexe qui avait été construite dans les années 1930", explique Damien De Keyser (CDH), échevin de l’Urbanisme et des Travaux publics.

Une fois les permis obtenus, Woluwe-Saint-Pierre a opéré pour l’obtention de subsides de la part de la Région bruxelloise et des Monuments et Sites, avant le lancement des travaux. Aujourd’hui, après presque deux ans, le bâtiment est enfin rénové et attend juste quelques finitions avant d’être officiellement inauguré en septembre.

"Quand les travaux ont été lancés, on a fait un appel à concessions qui a eu énormément de succès", raconte l’édile. Finalement, c’est un projet développé par La Finca, ferme wezembeekoise proposant des paniers de fruits et légumes bio, qui a retenu l’attention de l’échevin et la commune. Au programme : un marché permanent dans la grange, un restaurant dans l’étable proposant de la nourriture uniquement à base de leurs produits, frais et bio, et une salle destinée à des stages ou événements, disponible pour tous les habitants. "L’esprit de ce projet était vraiment en accord avec ce qu’on voulait : du bio, du circuit court, de la proximité avec les producteurs… Et aussi un caractère pédagogique avec cette salle qui offrira la possibilité d’organiser des activités et stages pour les enfants, etc.", se réjouit Damien De Keyser.