Bruxelles

Après huit mois de chantier, la place sera inaugurée ce week-end.

C'est une semaine importante pour le village de Stockel. La place Dumon, qui a fait entièrement peau neuve, sera inaugurée ce week-end autour d'une dizaine d'activités différentes. "La place Dumon, sa reconfiguration en un lieu plus moderne et mieux adapté en matière de mobilité, de consommation ou de loisirs, répond à une nécessité adoptée dans beaucoup de villes similaires à Bruxelles", affirme Benoît Cerexhe (CDH), bourgmestre wolusanpétrusien, dans son discours de présentation. 

Après trois millions d'euros, huits mois de travaux, de vives discussions avec les commerçants, et de collaboration avec la Région, la commune accouche d'un de ses projets les plus importants de cette législature: l'entière remise à neuf d'une des places les plus fréquentées de Woluwe-Saint-Pierre.

Transformée en véritable lieu de rencontre, la place encerclée de 38 arbres, présente un vaste espace, et un lieu horeca sous un auvent. Dans ce petit bâtiment, seront vendues les célèbres glaces de chez Gaston qui existent déjà sur la place Sainte-Catherine, le café de chez Germaine et les frites de chez Charles. "Je suis Stockelois depuis 15 ans. Le projet est super intéressant, je connais la clientèle, et la place va bien marcher. C'est un très bon pôle. Je vais avoir une clientèle très fidèle, plus âgée qu'à Sainte-Catherine, mais tout aussi porteuse", explique Turan, gérant du glacier Gaston, et qui se lance aussi dans le café avec Germaine.

Comme Turan, de nombreux commerçants se réjouissent de la fin des travaux. En effet, comme tout chantier, la rénovation de la place Dumon a causé des soucis auprès des commerces, qui ont vu leur chiffre d'affaire diminuer drastiquement. Ils voient cette inauguration comme un nouveau départ. "Il y a eu une période conflictuelle au début des travaux, qui n'était pas dans un esprit négatif, mais dans un esprit de partage d'idées", explique Philippe de Ronchene, président de l'association des commerçants Stockel Village. "Nous sommes plus de 200 commerces, ça représente plus de 200 millions d'euros de chiffre d'affaire, donc en perdre 10,20 ou 30% ça représente énormément d'argent. Et donc ce qu'on a fait c'est qu'on a donné tous nos arguments au ministre Pascal Smet et à la commune, et ils ont été écoutés. Aujourd'hui on est contents du résultat. Maintenant tout le travail est de faire redécouvrir cet endroit aux gens et de les attirer."

En découvrant cette place entièrement relookée, il est difficile de se rappeler son ancien visage, point noir de la circulation dans Bruxelles, servant uniquement de parking, et ayant perdu tout son charme. Aujourd'hui la place est un lieu qui respire, et qui donne envie de s'y attarder le temps d'une glace, d'un café, ou d'un cornet de frites. "J'habite ici depuis 35 ans", explique Alice, une riveraine. "Je ne m'arrêtais plus sur cette place. C'était devenu comme un gros carrefour pour la circulation. En tant que piéton, il n'y avait plus aucune raison d'y aller. Aujourd'hui j'ai hâte d'y flâner comme avant."

Un projet dans lequel personne n'a été mis de côté: personnes âgées, PMR, commerçants, tout le monde semble y trouver son compte. En effet, l'architecture a été pensé et repensée de sorte à faciliter l'accès pour absolument tout le monde. Sans aucun relief, toutes les entrées sont sans bordure, pour permettre aux poussettes, déambulatoires et chaises roulantes d'y accéder sans obstacle. 

"Il y a trop de places et d'espaces publics à Bruxelles avec uniquement des voitures. C'est une tradition bruxelloise qui ne mène à rien, isolation, associal. Les places publiques doivent être un lieu de rencontre", conclut Pascal Smet (Sp.a.), ministre bruxellois de la Mobilité et des Travaux publics.