Bruxelles

Chants nazis, insultes homophobes ou encore harcèlement ont été dénoncés. Une enquête interne est en cours.

Cinq plaintes ont été déposées à l'encontre de Geert Verhoeyen, le responsable de la brigade canine de la zone de police Bruxelles-Midi. Il aurait diffusés “à plusieurs reprises, et assez fort pour que tout le monde l’entende, des chants nazis”, qu’il qualifierait de “musiques de vrais hommes”. Selon la plainte, il aurait aussi parlé de “camps d’extermination et les chambres à gaz sont de vastes bêtises, des mensonges”, rapporte ce mercredi BX1.

Une autre plainte affirme que le commissaire appelle les étrangers des “bougnouls”, “sacs de misères” et traite les homosexuels de “pédés” ou de “tapettes”. Une femme a également déposé une plainte contre le commissaire qui la traiterait de “blonde de service” ou de “nunuche maniérée”. Selon la télévision locale, cinq plaintes ont été déposées au total.

Le commissaire a été “provisoirement déplacé” le temps de l'enquête interne qui est en cours.