Centre

La ville de Binche accueillait pour la première fois les nationaux de cyclisme.

Pour la première fois de son histoire, la ville de Binche accueillait ce dimanche les championnats de Belgique de cyclisme. Ce fut une vraie réussite : un parcours séduisant, un public nombreux, un magnifique soleil, une course haletante et un très beau vainqueur (NdlR : Yves Lampaert). « Ça a été un succès extraordinaire », sourit le bourgmestre Laurent Devin (PS). « Nous avons d’ailleurs reçu des compliments de la ligue belge de cyclisme et du numéro 2 du Tour de France. »

Durant cinq heures, le peloton 100% belge a parcouru la Cité du Gille et ses alentours. Les coureurs ont réalisé 14 tours d’un circuit de 17,6 kilomètres autour de la ville et une ligne d’arrivée sur la Grande-Place. « C’était une grosse organisation avec 120 policiers déployés », souligne Laurent Devin. « Mais tout s’est déroulé à merveille, sans le moindre incident, alors qu’il y avait plus de 20.000 personnes présentes sur l’ensemble du parcours. »

Il faut dire que les organisateurs avaient mis un point d’honneur sur la sécurité. « Je crois que nous avons eu raison de prendre toutes les mesures nécessaires pour que tout se déroule bien. Il s’agit d’un événement national diffusé en direct partout en Belgique. Nous n’avions pas le droit à l’erreur.»

L’événement était aussi l’occasion d’attirer un public qui ne connaissait pas forcément la ville de Binche. « Le président de la ligue flamande m’a dit qu’il avait été ébloui par la ville. J’ai reçu beaucoup de compliments des néerlandophones par rapport à la beauté de la ville, son cachet historique, son patrimoine et aussi sa propreté. Ils ont aussi adoré les magnifiques paysages autour de la ville. »

Les téléspectateurs ont aussi pu apprécier la découverte de la ville avec plusieurs heures de direct sur les antennes de la RTBF et de la VRT. « Nous en avons profité pour mettre en avant la ville », poursuit le bourgmestre. « Des centaines de milliers de personnes en Flandre, en Wallonie et à Bruxelles, ont découvert Binche. C’était donc vraiment un jour faste pour la ville. »