Centre

Le bourgmestre Laurent Devin veut voir le peloton du Tour de France chez lui.

Ce dimanche, la ville de Binche organisait les nationaux de cyclisme pour la première fois de son histoire. Ce fut une vraie réussite : un parcours séduisant, un public nombreux, un magnifique soleil, une course haletante et un très beau vainqueur (NdlR : Yves Lampaert).

"Le succès a été extrasportif mais aussi sportif avec un très beau podium", commente le bourgmestre Laurent Devin (PS). "On dirait un podium d’une classique flandrienne. C’était un parcours pour les Flandriens. Il y avait 1,3 kilomètre de secteur pavé par tour mais aussi la côte de la Pépinière. Ce n’est donc pas étonnant de voir la formation Quick-step au-dessus, comme ça a souvent été le cas cette année."

Mais les Binchois ne veulent pas s’arrêter en si bon chemin. Ils voient encore plus grand. "La ville de Binche est candidate au départ d’une étape du Tour de France", affirme Laurent Devin. "L’année prochaine, il démarre de Bruxelles. Or, entre Bruxelles et la France, il y a Binche. Je suis très heureux d’avoir pu accueillir le numéro 2 du Tour de France ce dimanche. Il a pu constater que nous étions capables d’organiser un tel événement et que la liesse populaire était bien présente."

Il ne serait donc pas étonnant de voir le peloton démarrait de Binche en juillet 2019, probablement pour la 3e étape. En 2015, la Grande Boucle avait traversé la Cité du Gille lors de la 4e étape qui reliait Seraing à Cambrai.