Centre

"Il pleuvait dans la maison. Nous ne savons pas où aller", témoigne la mère de famille

Pour Ludovic Albert, Cassandra Syracusa et leurs trois enfants, les conséquences des orages de mardi soir à Binche sont désastreuses. Cette famille de Péronnes ne peut plus retourner dans sa maison, le plafond menace de s'effondrer.

"Quand l'orage a éclaté, j'ai vu l'eau qui a commencé à passer par le toit. J'étais dans mon salon, et c'est comme s'il pleuvait dans la maison", raconte Cassandra Siracusa. "C'était un véritable déluge. Des plaques du plafond se sont décrochées. Le lustre a valsé. Heureusement, les enfants n'étaient pas dans la salle à manger à ce moment-là."

La famille a aussitôt alerté les pompiers. Un officier s'est rendu sur place et a pris la décision d'évacuer les parents et leurs trois enfants, par mesure de sécurité.

Voilà dix ans que ce couple loue cette maison située rue Gravis, à Péronnes. Et depuis mardi soir, impossible de joindre la propriétaire. "La propriétaire n'entretient rien. Tout ce qu'elle fait, c'est prendre le pognon", peste une voisine.

À présent, la famille ne peut plus que constater les dégâts. La maison est inhabitable. Et leurs malheurs ne s'arrêtent pas là. "Je me suis rendue au CPAS de Binche mardi matin, mais ils n'ont aucun logement disponible pour nous", regrette Cassandra Siracusa. "Tout ce qu'ils nous proposent, c'est un logement d'accueil du côté de Mons ou Charleroi. Mais c'est impossible pour nous, avec mon mari qui travaille à Manage et mes enfants qui sont scolarisés à Péronnes. Je ne sais pas comment nous allons faire."