Centre

Les riverains de la zone autour de la ferme problématique doivent faire appel à un vétérinaire.

Ce vendredi matin, une alerte à la contagion a été lancée à Naast. La bourgmestre de Soignies, Fabienne Winckel (PS), a été informée par l’AFSCA de l’existence d’un foyer de la maladie de Newcastle sur un poulet d’une ferme située à la Chaussée du Roeulx.

Ce virus n’est toutefois pas transmissible à l’homme. Pour les oiseaux, le danger est par contre grand. Dans le souci d’éviter une contagion à d’autres oiseaux, l’AFSCA a donc délimité une zone de protection d’un rayon de 500 mètres autour de la ferme. 

De nombreuses maisons de la Chaussée du Roeulx, de la rue de Sirieu, de la rue Haute Folie et de la rue Bosquetiau ont donc été prévenues vendredi matin. « Nous avons reçu un papier dans notre boîte aux lettres vers 10h30 », explique Elio, un riverain qui possède six poules pondeuses et un coq dans le fond son jardin. « Mais elles sont enfermées dans un enclos donc ça ne m’inquiète pas. »

Les habitants des quatre rues concernées possédant des poules, des pigeons ou d’autres oiseaux doivent se plier aux mesures de l’AFSCA. Chaque propriétaire a l’obligation de déclarer le nombre d’animaux possédés mais également de les faire examiner et vacciner par un vétérinaire. « Il faut faire venir un vétérinaire et le payer », explique Elio. « Le tout avant lundi 16 heures… C’est désormais le week-end et les vétérinaires n’ont pas non plus que ça à faire. »

Plusieurs autres voisins sont dans le même cas que ce septantenaire. « Moi, j’ai une dizaine de poules mais elles sont toutes enfermées », dit une voisine. « Je les fait rentrer tous les soirs à l’intérieur », ajoute une autre qui discutait de la situation avec sa voisine sur le trottoir.

Dans la rue Haute Folie, un monsieur d’une soixantaine d’années est particulièrement concerné parce qu’il possède des poules mais également une flopée de pigeons. « Mais les miens sont déjà vaccinés », assure-t-il. « Chaque année, je les fais vacciner sinon je ne peux pas le faire voler. J’ai téléphoné au vétérinaire et il m’a assuré qu’il n’y avait aucun souci. Je dois donc simplement me présenter à la commune pour montrer la preuve de cette vaccination. »