Centre

L'artiste confectionnait également les masques des Gilles

Les masques des Gilles versent une larme à Binche où l'on apprend le décès de Christophe Pourbaix. L'artiste s'est éteint à 52 ans. On lui doit notamment les statues des personnages du carnaval qui ornent la Cité des Remparts.

Christophe Pourbaix était passionné par l'art. Réalisant sa première œuvre à six ans, il s'était entièrement consacré au dessin et à la sculpture. Après avoir mené des études d’arts plastiques à l’Institut Saint-Luc à Mons, Christophe Pourbaix avait poursuivi en recherche graphique à Bruxelles, avec Claude Renard et François Schuiten.

Artiste jusqu'au bout des ongles, le pur Binchois brûlait tout autant pour le folklore de sa ville. Mêlant ses deux passions, il avait donc réalisé les statues des personnages du carnaval. Il avait également repris l'activité de son père, Jean-Luc Pourbaix, pour confectionner les masques des Gilles. En octobre, son atelier était victime d'un incendie et 400 masques partaient en fumée. Christophe Pourbaix avait travaillé sans relâche et avec beaucoup d'imagination pour relever l'incroyable défi de livrer tous les masques en temps et en heure pour le carnaval.

Christophe Pourbaix ne travaillait pas qu'en coulisse. Gille au sein des Réguénaires, le Binchois foulait les pavés et offrait ses oranges lors du carnaval. Sa société lui rend hommage : "Triste jour pour notre société. Tu étais une figure emblématique des Réguénaires, une mentalité et une force exemplaires. Nous foulerons les pavés et porterons dignement notre masque le Mardi Gras en ta mémoire."

Les hommages sont nombreux ce matin sur les réseaux sociaux. "Binche perd le créateur des statues du marin, du pierrot, de l'arlequin, du tamboureur, du joueur de viole et du musicien", témoigne le bourgmestre Laurent Devin. "Biche pleure un grand artiste qui sera toujours présent aux quatre coins de notre Cité du Gille."