Centre Le laboratoire et le médecin légiste ont rendu leur verdict.

Le parquet de Mons vient de recevoir les conclusions du médecin légiste et du laboratoire. Selon eux, le décès de Philippe Passelecq "n'est lié à aucune cause suspecte". La thèse du suicide se confirme donc. Les circonstances exactes du décès du Louviérois n'ont cependant pas été communiquées.

Pour rappel, le corps sans vie de Philippe a été retrouvé mardi fin de journée. L'ancien directeur financier des communes de Binche, Seneffe et Tubize venait de faire négativement la une de l’actualité. Des analyses de transactions bancaires ont révélé que Phillippe Passelecq a détourné près de 500.000 € au préjudice de ces trois anciens employeurs.