Centre

La conductrice du train, qui était seule à bord, a été prise en charge par les services de secours et emmenée à l'hôpital pour un check-up

La journée s'annonce longue pour les équipes d'Infrabel et de la SNCB, suite au déraillement d'un train vide à hauteur de Neufvilles, dans l'entité de Soignies. Si, hormis la conductrice du train qui serait légèrement blessée, ce dramatique accident n'a fait aucune victime, les dégâts sont importants, selon Infrabel.

Une des deux rames du train, constituées chacune de trois voitures, est tombée sur le flanc dans un champ en contrebas. "Un portique de caténaire a été écrasé et a emporté la caténaire", a poursuivi le porte-parole d'Infrabel, soulignant que les perturbations pourraient durer plusieurs jours.

Le trafic a été interrompu entre Soignies et Jurbise. Un service de navettes de bus a été mis en place entre ces deux gares. Des navettes de trains ont été mises en service entre Soignies et Braine-le-Comte et entre Jurbise et Mons. Les trains concernés sont notamment ceux qui font la jonction entre Mons et Bruxelles-Aéroport et entre Quiévrain et Liège-Guillemins. Infrabel examine la possibilité de dévier ces trains via Ecaussinnes.

Pour rappel, un train dans lequel ne se trouvait que la conductrice a déraillé vendredi vers 10h35 à hauteur de la gare de Neufvilles (Soignies). Le trafic est interrompu entre Soignies et Jurbise. Les dégâts sont importants. Des navettes ont été mises en place, a indiqué la SNCB. Un train à vide a déraillé vers 10h35 à Neufvilles, sur la ligne 96, alors qu'il empruntait un aiguillage vers une voie accessoire, parallèle à la principale. Ce train faisait la jonction entre Braine-le-Comte et Mons, d'où il devait repartir dans l'après-midi.

"Les voies accessoires sont parfois empruntées à vitesse réduite par des trains à vide dans le but de provoquer une circulation et éviter que ces voies ne rouillent", a indiqué le porte-parole d'Infrabel. "L'accident s'est produit au moment où le train entrait dans la voie accessoire. Les causes de l'accident ne sont pas encore connues." Une enquête devra les déterminer.

La SNCB a par ailleurs souligné que la conductrice du train, qui était seule à bord, a été prise en charge par les services de secours et emmenée à l'hôpital pour un check-up.

>>> Neufvilles : "Le train empruntait une voie d'évitement, une procédure courante"

>>> Des riverains à Neufvilles : « Nous sommes arrivés dans le train quand la conductrice reprenait connaissance »

>>> Fabienne Winckel : « Il a fallu s'assurer que le train était bien vide, c'était stressant »