Centre Adrien Trebel et Alexis Saelemaekers ont rendu visite aux jeunes du stage DM.

Les 140 footballeurs stagiaires participant au stage DM, au collège Saint-Vincent, ont eu droit à une belle visite mercredi après-midi. Adrien Trebel et Alexis Saelemaekers, deux footballeurs du Sporting d’Anderlecht, sont venus à leur rencontre. Durant près d’une heure, les jeunes participants ont pu échanger avec les deux joueurs, mais aussi poser leurs questions.

Cette rencontre a en tout cas eu le don captiver les enfants. “Cela permet de voir et comprendre leur vécu, leur histoire”, assure Ugo, un jeune stagiaire. “Ils nous ont expliqué comment ils sont arrivés là. J’aimerais devenir joueur professionnel, alors c’est chouette d’entendre leur histoire.”

Jonas, 11 ans, a quant à lui eu des étoiles dans les yeux au moment de discuter avec les Andelerchtois. “Saelemaekers c’est mon joueur préféré”, confie-t-il. “J’ai essayé d’écouter attentivement ce qu’il disait”.

D’autres, comme Thobias, ne sont pas de cet avis. “Trebel, on l’a déjà vu l’année dernière alors j’aurai voulu voir un standarman (rires)”, s’amuse ce supporter du Standard de Liège. “Mais ça reste malgré tout toujours chouette de voir des joueurs professionnels. Surtout que j’aime bien Saelemaekers. Sur le terrain il a un bon caractère. Donc j’étais content de le rencontrer.”

Il est vrai qu’Adrien Trebel avait déjà rendu visite au stage DM lors de l’édition 2017, en compagnie de Silvère Ganvoula. C’est le Sonégien Jean-François Lenvain, éducateur à Anderlecht, qui avait déjà servi d’intermédiaire. “Quand j’avais leur âge, je n’ai pas eu l’occasion de rencontrer des joueurs professionnels et de leur poser des questions”, commente Adrien Trebel. “Du coup, je prends du plaisir à venir et à répondre à leurs questions. Ils sont intrigués et c’est normal.

Pour Alexis Saelemaekers, il s’agissait par contre d’une première. “C’est toujours chouette de venir partager notre expérience”, témoigne le défenseur gauche du RSCA. “En plus, j’ai pu constater qu’ils me connaissaient déjà bien alors que je ne suis professionnel que depuis peu. Ça fait toujours plaisir. Je viens donc volontiers dans ce genre de stage car je sais l’expérience que ça peut apporter.”

La visite s’est terminée par une séance de dédicace. Pour le plus grand plaisir des enfants et des organisateurs, les frères Delférière.

© Delhaye