Centre

Les heureux élus ont suivi une formation durant trois mois

Depuis de nombreuses années, l'Office du Tourisme de Binche propose des visites guidées de la ville en français, en néerlandais et en anglais. Mais le nombre de guides volontaires était en diminution ces derniers mois. Alors que les autorités cherchent, avec succès, à booster le tourisme dans le centre-ville médiéval. "Nous accueillons de plus en plus de visiteurs et nous avons rénové toutes les rues autour de la Grand-Place pour améliorer le cachet de notre centre-ville", souligne le bourgmestre Laurent Devin.

Un tourisme à la hausse donc, mais un nombre de guides en diminution. Pour résoudre l'équation, les autorités communales ont décidé de recruter douze nouveaux guides. "Nous retrouvons de nombreux professeurs, des Binchois passionnés par leur ville, mais aussi des néerlandophones qui permettront d'élargir l'offre auprès du public flamand", précise Larissa Davoine, échevine du Tourisme.

Philippe Demulder et Thierry Dubuisson font partie de ces nouvelles recrues. "C'est l'amour de l'Histoire et le plaisir de la découverte qui m'ont poussé à devenir guide à Binche", explique Philippe Demulder. "Nous avons un superbe patrimoine à Binche qu'il faut partager. Être guide, ce n'est pas un métier. C'est cette passion de partager ses connaissances."

Une passion que nourrit également Thierry Dubuisson, avec la volonté de dépasser les différends communautaires. "J'ai remarqué qu'il y avait de plus en plus de touristes néerlandophones dans la région et je suis bilingue", indique cet habitant d'Haine-Saint-Pierre. "Comme nous sommes souvent critiqués au nord du pays, je voulais montrer aux touristes flamands qu'il n'y a pas que Bruges ou Gand. Dans notre région aussi, il y a de belles choses à découvrir".

Durant trois mois, les nouveaux guides ont suivi une formation divisée en six modules auprès d'archéologue, historien et autres architectes. Il leur fallait acquérir les connaissances théoriques sur l'histoire de la Cité du Gille mais aussi des compétences pratiques pour animer des groupes. Les qualités pour être un bon guide ? "Communicatif, empathique, souriant… Et ne pas faire transparaitre ses problèmes, même quand le groupe n'est pas facile", répond Thierry Dubuisson.

Mais n'allez pas croire pour autant que Binche n'a plus aucun secret pour eux. "Nous découvrons et nous apprenons tous les jours. C'est ce qui fait d'ailleurs la beauté de cette activité", se réjouit Thierry Demulder. Il est d'ailleurs difficile pour nos deux guides de désigner leur coup de cœur dans la Cité du Gille. "Il y a beaucoup de choses remarquables à Binche, difficile de n'en retenir qu'une", conclut Thierry Dubuisson.