Centre

Il gère une équipe de 100 bénévoles en travaillant 18 heures par jour.

Le Ronquières Festival ne serait pas devenu ce qu’il est aujourd’hui sans des personnes entièrement dévolues qui travaillent dans l’ombre. Frédéric Humblet en fait partie. Cet habitant de Casteau est le responsable en chef des bénévoles qui s’occupent des entrées du festival. « Il y a environ 100 bénévoles aux entrées. C’est l’une des deux plus grosses équipes de bénévoles du festival », assure-t-il.

Répartis en plusieurs équipes à Bâbord et à Tribord, les bénévoles chargés des entrées se relayent toutes les 6 heures durant toute la journée. Fred et les responsables d’équipes doivent quant à eux être sur le pont de 8h du matin à 2h du matin, non-stop. Soit deux journées de 18 heures. « Être chef, c’est honorifique mais ce sont aussi des responsabilités. On fait plus d’heures mais ça sert à garder un esprit d’équipe et créer une certaine convivialité entre bénévoles. »

© DR

Cette routine est la même depuis désormais sept années. Fred était déjà présent à ce poste lors de la toute première édition du festival en 2012. « J’ai été pistonné via ma sœur Florence qui fait partie des quatre organisateurs fondateurs du festival », sourit le Castellois. « Ils cherchaient quelqu’un qui n’aimait pas vraiment la musique pour faire les entrées. Ils m’ont trouvé (rires). En sept années, je n’ai d’ailleurs vu que deux concerts ! Celui de Mika et de Caravane Palace. »

De fil en aiguille, Fréderic Humblet a donc constitué son équipe de bénévoles aux entrées. « Au tout début du festival, j’ai invité des copains pour qu’ils viennent m’aider. À l’époque, il n’y avait pas plus de 12.000 festivaliers. L’équipe de bénévoles s’est bien plu et a ensuite grandi progressivement avec d’autres gens de confiance. La convivialité s’est installée toute seule ce qui fait que 80% des bénévoles des entrées reviennent d’année en année. »

Pour intégrer l’équipe de Frédéric lors de l’édition 2019 ou rejoindre les 900 autres bénévoles présents, il suffit simplement de s’inscrire sur le site internet du festival.

© SH